loader-logo

La smart-city, un moyen d’ubiquité permanente.

La smart-city, un moyen d’ubiquité permanente.

Toujours dans le cadre de digitalisation des processus, le monde change, et nos villes n’en sont pas épargnées. La digitalisation a commencé il y a bien des décennies de celà, lorsque Gabriel Dupuy, universitaire français, a parlé d’informatisation des villes. C’est sur cette base que ce concept a fait surface pour la première fois en 2005 lorsque Bill Clinton a évoqué la notion de “smart city”.

Qu’est-ce que la ville intelligente?

Pour comprendre ce qu’est une ville intelligente, il faudrait comprendre l’état général et le mode de vie de chaque citoyen de la ville ainsi que la culture du pays dans lequel elle est située. Chaque ville intelligente a été conçue afin de s’aligner à une hygiène et un rythme de vie différent. Elle associe le bien-être et et la qualité de vie, au développement technologique pour offrir à ses citoyens l’aisance nécessaire dans leur quotidien.

Pour ce faire, les créations technologiques les plus pointues sont mises en jeu: cloud computing, IdO, interfaces de programmation d’applications (API), tableaux de bord, intelligence artificielle, machine à machine (M2M), machine learning (ML), réseau maillé, etc.

 

 

Où en sommes-nous?

A dieu les problèmes de stationnement:
  • Des applications smartphones sont maintenant disponibles dans certaines villes telles que Shanghai qui permettent aux automobilistes d’avoir accès à un réseau dit de “stationnement intelligent”. Avant de passer de longues minutes à faire le tour du palier pour trouver une place de stationnement, vous pouvez désormais en chercher une, la réserver et même la payer juste par un simple clique.
  • Une autre invention concerne des places de stationnement de capteurs qui détectent si la place est libre ou occupée. La donnée est ensuite transférée en temps réel à un système cloud qui la partage avec toute personne détenant l’application et qui recherche une place de stationnement.
Un métro 4.0:

A dieu les files d’attente pour acheter votre ticket de métro. A Beijing, les lignes de métro comptent plus de 10 millions de passagers quotidiennement. Même avec une centaine de guichets, la prise des tickets se voit impossible. Depuis Août 2017, les habitants de la ville glissent leur téléphone sur un borne installée à l’entrée de chaque métro pour y accéder au lieu de perdre énormément de temps pour un simple ticket.

L’hôpital connecté:
  • L’application médicale existe à présent. Les patients détiennent entre leurs mains une plateforme pour prendre des rendez-vous selon la disponibilité du médecin traitant, payer les frais de consultation et suivre leur état de santé en ligne. La livraison à domicile du traitement administré est également disponible en contre partie du paiement en ligne et de la présentation de l’ordonnance.
  • Et les médecins dans tout ça ? Un logiciel de suivi des dossiers des patients a été créé par une équipe d’ingénieurs et développeurs français. Répondant à un besoin imminent de cabinets dentaires après la perte de plusieurs fichiers clients et de données de suivi de soins, le logiciel permet aux cabinets l’automatisation de manière sécurisée des tâches administratives quotidiennes, ainsi qu’un charting de l’état de santé du patient.
Le campus digital:

L’Union internationale des télécommunications des Nations Unies a annoncé la création d’un campus intelligent allant du niveau primaire au niveau secondaire dans 78 écoles à Guangzhou, ville portuaire au nord-ouest de Hong Kong.  Le principe de celle-ci est de donner accès aux enseignants à une plateforme de gestion du matériel et des fichiers des étudiants. Un espace dédié aux étudiants a également été créé avec une capacité actuelle de 150 000 personnes pour leur permettre de réviser leurs devoirs en ligne.

Les “smart buildings”:

Des capteurs sont installés dans les immeubles lors de leur construction pour prévenir les fonctionnaires en cas de panne d’électricité, fuite dans les conduites d’eau, fissures, nids de poules, etc. Il existe également des applications qui informent les citoyens lors de catastrophes naturelles pour éviter les dégâts humains.

Conclusion :

Les villes intelligentes existent de plus en plus. En 2018, Reykjavík dans les côtes irlandaises, Toronto au Canada, Tokyo au Japon et Singapour en Malaisie ont été nommées villes les plus intelligentes au monde. Ces villes ont apporté la notion de smart city vers un autre niveau. Elles ont pu intégrer plusieurs inventions pour faciliter la vie de leurs citoyens. Entre Wifi-publique gratuit, les places de stationnement digitalisées, les immeubles intelligents, tout est fait pour que notre mode de vie change et surtout puisse supporter l’objectif de 68% d’habitants vivants dans les villes dans les décennies à venir contre 55% actuellement.

0 Points


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Sélectionnez votre pays et votre langue​

Maroc

Tunis

Allemagne

Switzerland

France

Global